facebook   twitter   mail

Comptabilité générale

IX. 33. Differences entre le premier exercice comptable et les suivants

 

Video

Texte

 

 

Nous avons étudié jusqu'à présent le premier exercice d'une entreprise.

Nous avons utilisé pour illustration une boutique achetant et vendant des marchandises sans les transformer. (Voir la digression sur le prix des biens et services.)

C'était donc ses premiers douze mois d'existence.

La première année a une caractéristique : au début tous les comptes du grand livre sont vides.

 

 

Durant le premier exercice, nous avons enregistré toutes les transactions ordinaires.

Certains comptes sont des comptes de charges : ce sont les charges de l'exercice pour faire tourner l'entreprise. Dans le compte de résultat il y a aussi des comptes de produits : dans tous nos exemples, il n'y en a qu'un, les ventes.

D'autres comptes sont des comptes de bilan. Leurs soldes (+ le solde du compte de résultat) forment l'actif et le passif du bilan.

 

 

A la fin de l'exercice, nous avons passé des régularisations afin d'avoir dans le compte de résultat exactement les charges de l'exercice pour produire les ventes, ni plus ni moins.

La technique consiste à faire des écritures supplémentaires dans des nouveaux comptes de charges (auxquels j'ai ajouté le suffixe CR) et des nouveaux comptes de bilan (suffixe B).

Par exemple, une régularisation pour charge constatée d'avance (ce qu'on appelle en anglais du terme plus explicite de "prepayment") consiste à diminuer le compte de cette charge, ou un nouveau compte ad hoc, en y inscrivant la régul au crédit, et en inscrivant la même valeur au débit d'un nouveau compte de bilan, car la charge payée d'avance, ou "en trop", est temporairement un actif.

 

 

Les soldes des comptes de charges et de produits forment le compte de résultat. Et les autres soldes (+ le solde du CR) forment le bilan.

 

 

Le stock initial du premier exercice est bien sûr vide.

Puis à la fin de l'exercice

 

 

Maintenant démarre le deuxième exercice :

 

 

Examen des stocks : le stock final (B) de l'exercice précédent devient le stock initial (CR) du nouvel exercice.

 

 

Examen des amortissements :

Pour cette raison, l'intitulé habituel du compte d'amortissements au bilan est simplement "amortissements cumulés".

(Les suffixes CR et B sont de l'auteur. On ne les rencontrent pas de manière habituelle dans la littérature. Leur but est ici simplement pédagogique.)

 

 

Fin du deuxième exercice :

Nous extrayons le CR du deuxième exercice de sa balance finale. Puis, dans cette balance finale, nous remplaçons comme nous l'avons déjà fait tous les comptes de charges et de produits par une ligne unique, le solde du CR.

Le CR du deuxième exercice a la disposition habituelle suivante

income statement

Notez, donc, qu'il y a un montant dans la ligne stock initial. C'est le stock final de l'exercice précédent.

 

Et nous arrivons au bilan du deuxième exercice, qui ressemble à ceci :

balance sheet

Notez le "Σ amort." (une autre notation pour "amortissements cumulés") à l'actif, dans la colonne crédit.

Observez de même "Σ rés." au passif, qui peut être en débit (si le cumul des profits et pertes donne une perte) ou au crédit (si le cumul des profits et pertes donne un profit) selon les performances de l'entreprise.

Nous verrons plus tard qu'un autre nom encore plus correct pour ce compte de cumul des profits et pertes est "résultats cumulés conservés dans l'entreprise" (en anglais, sum of retained earnings).

Table des matières

Contact