facebook   twitter   mail

Comptabilité générale

V. 19. Pourquoi faut-il faire des écritures de régularisation avant d'établir le compte de résultat et le bilan ?

Video

Texte

 

 

Nous avons atteint la balance et nous avons marqué les comptes de charges et de produits en bleu, et les comptes de bilan en rouge :

revenue and capital accounts

Les comptes de charges et de produits sont les ventes et les différentes consommations (dites encore charges) de l'exercice pour créer les ventes.

Ensemble ils vont former le compte de résultat.

Mais il y a encore un peu de travail à faire avant d'arriver à un compte de résultat correct.

 

 

Voyons en effet ce que nous obtiendrions si nous préparions tout de suite un compte de résultat.

Nous "extrayons" de la balance les ventes et les diverses charges et les présentons dans un document comme ceci :


preliminary income statement

Nous avons en haut, en crédit, les ventes de 7000 € (= 70 articles vendus 100 € pièce) et en dessous, en débit, toutes les charges (c'est-à-dire les consommations) de l'exercice pour un total de 11600 €.

Cela conduit, dans ce compte préliminaire, à une perte de 4600 €.

 

 

Mais ce compte de résultat préliminaire est incorrect à deux égards :

  1. Les achats de 6400 € correspondent aux 160 articles achetés (à 40 € pièce). Nous n'en avons cependant vendus que 70. Donc le vrai coût d'achats des marchandises vendues, CAMV (ce que les Anglo-Saxons appellent le "cost of goods sold", COGS) est 70 articles x 40 € = 2800 €

  2. Il manque d'autres charges qui n'apparaissent pas dans la balance.

 

 

Un examen plus approfondi des achats et du coût d'achat des marchandises vendues :

Pour vérifier le vrai coût des biens vendus (= coût d'achat des marchandises vendues, CAMV), nous pouvons nous reporter à la feuille du mini logiciel comptable qui présente le journal et, en regard, le suivi des stocks.

elements for cogs

Nous avons acheté 160 articles et en avons vendus 70.

Donc le coût d'achat des marchandises vendues est 70 x 40 = 2800 €.

Et les 90 articles restant en stocks (dont la valeur au prix d'achat est 3600 €) doivent être pris en compte dans un compte de stock qu'il faut créer. (Nous allons voir qu'on va en réalité en créer deux.)

La somme 2800 € + 3600 € fait naturellement 6400 €, c'est-à-dire le montant des achats totaux de marchandises durant l'exercice.

 

 

Deuxièmement, il y a des consommations qui n'apparaissent pas dans la balance telle qu'elle a été préparée pour l'instant :

Considérons la camionnette que nous avons acquise pour 3100 €. Elle ne va pas durer indéfiniment. Chaque année elle s'use et perd un peu de sa valeur.

Supposons qu'elle perde totalement sa valeur en 5 ans. Alors, chaque année, si on applique un "amortissement linéaire", elle perd, d'un point de vue comptable, 620 € de valeur. C'est une consommation, mais qui ne résulte pas d'un échange durant l'exercice avec le reste du monde.

 

 

Un compte de résultat plus correct prendra en compte le coût d'achat des marchandises vendues et non pas les achats totaux. Et il tiendra aussi compte de la "consommation" de valeur de la camionnette durant l'exercice.

better income statement

 

 

Il y aura d'autres régularisations :

 

 

Dans cette leçon, nous avons expliqué les idées conduisant aux régularisations.

Dans les leçons suivantes, nous allons apprendre les techniques mises en œuvre par la comptabilité en partie double pour effectuer ces régularisations.

Table des matières

Contact