facebook   twitter   mail

Comptabilité générale

V. 20. Régularisations : stocks

Video

Texte

 

 

Dans les leçons précédentes nous avons étudié la balance – que l'on pourrait appeler la "balance brute" car après des régularisations elle deviendra "la balance finale".

Nous avons vu pourquoi, si nous travaillons directement à partir de cette balance sans régularisations et extrayons les soldes des comptes de charges et de produits, nous parvenons à un compte de résultat incorrect

trial balance

preliminary income statement

Dans ce compte de résultat, qui est erroné, la marge brute est de 600 €, car nous avons soustrait des ventes l'ensemble des achats.

Mais le montant de 6400 € n'est pas le coût d'achat des marchandises vendues (CAMV).

Le CAMV est 2800 € (= 70 articles x 40 € pièce).

 

 

Pour calculer le coût d'achat des marchandises vendues, nous allons d'abord faire un inventaire des marchandises qui n'ont pas été vendues et qui à la fin de l'exercice sont encore en stock.

 

 

En réalité nous connaissons déjà le stock final grâce au suivi en temps réel que nous avons effectué, et qui est présenté ici :

inventory monitoring

Nous pouvons lire directement dans le suivi des stocks (à droite) que le stock final est de 90 articles.

Sa valeur (au prix d'achat) est donc de 90 articles x 40 € piece = 3600 €.

Noter qu'il s'agit de sa valeur pour nous. Ce n'est pas sa valeur de marché, qui – si les prix sont stables – est de 9000 €.

 

 

Néanmoins, à la fin de l'exercice, dans la plupart des pays c'est une obligation légale de procéder à un inventaire physique.

C'est la raison pour laquelle, en France, les boutiques ferment souvent un jour ou deux à la fin de l'exercice pour faire l'inventaire de ce qu'elles ont en stock (c'est-à-dire compter physiquement les produits sur les linéaires et dans la réserve).

Ceci peut du reste conduire à une mesure de ce qu'on appelle pudiquement "la démarque inconnue", c'est-à-dire les articles qui ont été volés ou perdus. Mais nous allons faire l'hypothèse qu'il n'y a pas de démarque inconnue.


shop closed

L'inventaire final dans notre exemple (voir mini logiciel comptable avec le journal présenté dans la leçon 18) est 90 articles x 40 € = 3600 €.

(Assurez-vous que vous avez bien entré dans le mini logiciel comptable le journal correct. Ce n'est pas celui entré par défaut quand vous téléchargez le logiciel.)

 

 

Nous allons faire une double entrée spéciale dans notre comptabilité dans deux nouveaux comptes :

 

Le compte de stock final CR est crédité de 3600 €.

closing stocks IS

 

et le compte de stock final B est débité du même montant.

closing stocks BS

Ainsi c'est une double écriture acceptable du point de vue de l'égalité des deux montants entrés en débit et crédit.

 

 

En outre, comme nous sommes dans le premier exercice, nous créons un compte intitulé "Stock initial CR", et nous le débitons de 0 €.

Cette écriture pourrait être omise, mais étant donné que les balances des exercices suivants auront une ligne "stock initial CR", pour être cohérent nous ajoutons aussi dans le premier exercice un tel compte ayant 0 en débit, c'est-à-dire sans effet sur la comptabilité.

 

 

Maintenant notre balance partiellement régularisée est la suivante :

adjusted trial balance

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que

 

 

Finalement, notre nouveau compte de résultat (encore préliminaire) devient ceci :

new income statement

La partie supérieure du compte de résultat (jusqu'à la marge brute) est maintenant correcte. (Elle porte en anglais le nom de "trading account". Le compte de résultat dans son ensemble quant à lui s'appelle "the income statement".)

Les achats de 6400 € (en débit) sont "corrigés" de la valeur du stock final, d'un montant de 3600 € (en crédit).

Donc la marge brute est 7000 - (6400 - 3600) = 4200.

 

 

Formule pour le coût d'achat des marchandises vendues (CAMV) :

la formule générale pour le CAMV dans une boutique est

CAMV = Achats - Variation des stocks

Ici cela donne

CAMV = 6400 - [ 3600 - 0 ] = 2800 €

 

La partie supérieure du compte de résultat, qui va jusqu'à la marge brute, présente donc les ventes (en crédit) et le CAMV qui est calculé à l'aide du stock initial, des achats et du stock final.

Dans les leçons suivantes, nous allons étudier d'autres régularisations qui doivent être faites sur la balance avant d'atteindre un compte de résultat parfaitement correct.

Table des matières

Contact