facebook   twitter   mail

Comptabilité générale

VII. 28. Valorisation des stocks : méthodes FIFO, LIFO et autres

 

Video

Texte

 

 

Nous avons vu que pour préparer le compte de résultat (CR) d'une entreprise pour un exercice donné nous devions calculer le coût d'achat des marchandises vendues (CAMV) correspondant aux ventes de l'exercice.

En général le CAMV n'est pas égal au solde du compte des achats de l'exercice. Nous pouvons avoir vendu plus que nous n'avons acheté, auquel cas le stock final est inférieur au stock initial (sauf bien sûr pour le premier exercice où ce n'est pas possible). Ou nous pouvons avoir acheté plus que nous n'avons vendu, auquel cas la différence est allée accroître les stocks. (Nous utilisons indifféremment les termes "le stock" ou "les stocks".)

La formule est CAMV = Stock initial + Achats - Stock final

Ou, de manière équivalente, CAMV = Achats - Δ Stock.

Δ (lire "delta") veut dire "variation de", c'est-à-dire Δ Stock = Stock final - Stock initial.

 

 

Jusqu'à présent dans l'exemple que nous utilisons la vie est simple, car le prix d'achat unitaire des articles est toujours le même (40 €) :

journal

Par conséquent, le calcul de la valeur pour nous (c'est-à-dire au prix d'achat) du stock final ne pose pas de problème.

 

 

Mais si le prix d'achat unitaire des articles change au cours du temps, nous devons savoir lesquels nous avons vendus et lesquels sont restés en stock.

Parfois, c'est plus un choix comptable qu'une constatation réelle. Pensez à un distributeur de fioul : il achète du fioul en gros, le verse du camoin-citerne dans sa citerne, et le vend par petites quantités. Quand il vend du fioul, il n'est pas possible de dire quels litres (à quel prix d'achat unitaire) il a vendus.

 

 

Les trois méthodes principales pour calculer le CAMV (coût d'achat des marchandises vendues) sont nommées :

L'idée est fort simple. Supposons que je sois un détaillant d'ours en peluche. Le 6 novembre, j'achète un ours en peluche qui va dans mon stock. L'ours a un prix d'achat (pour moi) de 5 €.

Si je n'avais pas de stock auparavant, voici maintenant mon stock :

teddy bear

Ensuite avant toute vente, le 7 novembre, j'achète un ours en peluche identique, à un autre prix d'achat. Les prix de mon fournisseur peuvent en effet varier dans le temps. Cette fois-ci je le paie 6,5 €.

Voici mon nouveau stock :

teddy bear  teddy bear

Puis, le 8 novembre, je vends un ours en peluche. (Le prix de vente est de, mettons, 10 €, mais ce prix de vente ne joue aucun rôle dans la valorisation des stocks.)

Quel est le CAMV correspondant à cette vente ?

Eh bien,

et bien sûr le stock restant est la différence entre le stock avant la vente et le CAMV. Le stock avant la vente était 5 + 6,5 = 11,5 €.

 

 

Pour suivre le stock en magasin (en anglais, magasin de stock = storeroom) nous utilisons un document un peu plus élaboré que celui présenté plus haut à côté du journal.

Voici sa disposition habituelle :

storeroom sheet

 

 

Remplissons cette feuille avec l'exemple de la boutique de Jean (qui achète un seul type de produit). Nous décidons d'employer la méthode LIFO.

Le 12 janvier, nous achetons un premier lot d'articles à 40 € pièce :

storeroom sheet

 

Puis, le 18 janvier, nous vendons 30 pièces.

storeroom sheet

(le choix de la méthode de valorisation des stocks n'a pas encore joué de rôle)

 

Le 26, nous achetons un deuxième lot de 60 articles, cette fois-ci à 42 € pièce.

storeroom sheet

(le choix de la méthode LIFO n'a toujours pas joué de rôle)

 

Puis, toujours le 26, nous vendons 30 articles. Rappelez-vous que le prix de vente n'a pas d'incidence sur le problème de la valorisation des stocks. En revanche, dans cette vente, le choix de la méthode a une importance pour le calcul du CAMV.

storeroom sheet

Dans nos calculs, nous avons pris les articles dans la partie la plus récente de nos stocks. C'est le sens de la formule "last in first out" (LIFO), dernier entré, premier sorti.

Notez que "prendre les articles les plus récents" a un sens comptable, mais pas nécessairement physique, et du reste si les articles sont identiques et aucun n'est défraîchi, quels articles on prend physiquement n'a pas d'importance. Pensez aussi de nouveau au vendeur de fioul pour lequel les litres dans sa citerne arrivés à différentes dates n'ont plus de date particulière.

 

Finalement, nous vendons encore 10 pièces.

storeroom sheet

 

 

A la fin de l'exercice (si on fait l'hypothèse que la feuille de magasin ci-dessus couvre un cycle comptable complet), nous avons les données suivantes :

 

 

Choix de la méthode.

En application de la règle de cohérence, une fois que nous avons choisi une méthode de valorisation des stocks, nous devons nous y tenir dans les exercices à venir.

Dans certains pays, la seule méthode légale est la méthode FIFO, tandis que dans d'autres on a le choix.

La méthode FIFO peut sembler la plus logique. Son inconvénient est que nous calculons un CAMV qui ne représente pas nécessairement les prix de marché actuels.

Quand les prix d'achat augmentent régulièrement, c'est la méthode LIFO qui produit la valeur la plus élevée pour le CAMV, et donc le profit avant impôt le plus bas, et les impôts sur les bénéfices les plus bas aussi.

 

 

Exercices:

  1. Preparer le compte de résultat et le bilan de la boutique de Jean en utilisant le chiffre produit par la méthode LIFO, qui nous venons d'utiliser, pour le stock final.
  2. Recalculer le stock final en utilisant la méthode FIFO.
  3. Recalculer le stock final en utilisant la méthode de la moyenne pondérée continue.

Table des matières

Contact